Textes de ces chansons 4

THE MESSING FLOWERS

26-cd-album-france-the-messing-flowers-sortie-2007-3.jpg2007

UN AIR D'ARGENTINE

un peu plus au centre du monde viens raproche-toi ecoute ecoute le son de ma voix ecoute ecoute-moi
que reste t -il de nos amours si elle a tout tout pris pour elle que reste t-il de ce glamour si la passion ne peut plus etre

REFRAIN on se voudrait divine sous des airs d'argentine on voudrait qu'on nous aime que le monde nous regrette on se voudrait fragile sous des airs d'argentine devenir eternelle
regarde moi ecoute moi encore
viens raproche toi un peu plus pres du centre du monde
que reste t il de nos amours des vieilles photos sans un tiroir que reste t il de notre monde j'ai encore du mal à y croire

REFRAIN on se voudrait divine sous des airs d'argentine on voudrait qu'on nous aime que le monde nous regrette on se voudrait fragile sous des airs d'argentine devenir eternelle

on se voudrait divine sous des airs d'argentine on voudrait qu'on nous aime que le monde nous regrette

on se voudrait fragile sous des airs d'argentine devenir eternelle
que reste t'il de nos amours j'ai encore du mal à y croire que reste t'il de nos amours de vieilles photos sans un tiroir que reste t'il de nos amours viens raproche toi ecoute moi regarde moi

SANS TOI

Sans toi lcentre du monde Le centre du monde
S'il s'agissait d'un espoir maudit hasard d'un peut-être d'un simple peut-être ne jamais vouloir savoir que tout pourrait disparaître ne plus être
J'aurai su attendu que tu me parles sans vouloir décevoir ce maudit départ

REFRAIN Sans toi le centre du monde je ne saurai avancer pas à pas compter les secondes
Je n'ai pas su attendu que l'on se parle je reste là , seule avec ce maudit départ sans toi,Sans toi,Sans toi

REFRAIN Sans toi le centre du monde je ne saurai avancer pas à pas compter les secondes
Sans toi,sans toi, sans toi
Sans toi le centre du monde je ne saurai avancer pas à pas compter les secondes Sans toi le centre du monde je ne saurai avancer pas à pas compter les secondes

 

IT COULD BE                             BABY, DON’T YOU THINK IT’S TIME FOR US TO FREE OUR MIND TO MOVE AND SAY GOOD BUY IT COULD BE RIGHT IT COULD BE WRONG JUST LOOK OUTSIDE THERE IS NOTHING ROUND IT COULD BE NICE IT COULD BE RUDE SO MANY TIMES I FELT I COULD IT COULD BE YES IT COULD BE NO MY ONLY ANSWER’S I DON’T KNOW IT COULD IN IT COULD BE OUT IF YOU DON’T GET IT’S ALL ABOUT BABY, JUST STEAL MY HEART AND RUN OH YES PLEASE LET ME DOWN IT’S JUST A SOUND BABY, I LOVE YOU BABY, JUST RUN OVER BABY, - ITS’ TIME IF I’M IN LOVE - IN LOVE WITH YOU. IT COULD BE RIGHT IT COULD BE WRONG JUST LOOK OUTSIDE THERE IS NOTHING ROUND IT COULD BE NICE IT COULD BE RUDE SO MANY TIMES I FELT I COULD IT COULD BE YES IT COULD BE NO MY ONLY ANSWER’S I DON’T KNOW IT COULD IN IT COULD BE OUT IF YOU DON’T GET - IT’S ALL ABOUT

 

BLEU CITRON

002-15.jpg2011

RESTE

Si tu m’aimais un peu plus fort nos mains serrées face à l’aurore si tu maimais comme un vieux roi fiévreux du temps que je te dois

Si tu m’aimais tout en couleurs avec tes yeux pour unique frayeur si tu m’aimais sans un pourtant avant que tout ne s’efface en sortant

REFRAIN                                            Reste une seconde rien qu’un instant dis moi que je compte malrgré le temps j'reste en silence je t’en conjure rien ni personne ne prévoit cette usure

Si tu m’aimais juste comme autant lorsque ce corps était plus élégant Si tu m’aimais dans cette dérive comme un naufrage ce nous deux qui chavire

REFRAIN                                            Reste une seconde rien qu’un instant dis moi que je compte malrgré le temps j'reste en silence je t’en conjure rien ni personne ne prévoit cette usure

Reste une seconde rien qu’un instant dis moi que je compte malrgré le temps j'este en silence je t’en conjure rien ni personne ne prévoit cette usure

MON PROBLEME

Sans le vouloir on reprend les désirs insoucients derrère le grand voile c’est un café trop brûlant qui décline l’évidence qui fait les cent pas

Je te regarde et je me vois ce qui m’agace ce n’est pas toi j’avance encore pas contre toi c’est plus la peine tu le sais déja

REFRAIN                                            J’ai un problème en fait je n’aime que toi ah! fallait que j’apprenne å reconnaître ça ah! ah!

Un sos qui s’étend sur un vif océan celui de mes larmes c’est le revers des amants qui n’écoutent pas vraiment Le son des hélàs

Je te regarde et je me vois ce qui m’agace ce n’est pas toi j’avance encore pas contre toi c’est plus la peine tu le sais déjà

REFRAIN                                            J’ai un problème en fait je n'aime que toi fallait que j'apprenne à reconnaitre ça

J’ai un problème en fait je n’aime que toi ah! fallait que j’apprenne å reconnaître ça ah! ah!.

J’ai un problème en fait je n’aime que toi ah! fallait que j’apprenne å reconnaître ça ah! ah!

QUE FAIRE

Un mardi dans une semaine Le coeur navré comme un voeux Sans la moindre ritournelle je lui ferai mes adieux si toute fin vaut sa peine etrangère å ses aveux je m’inventerai mondaine Sur la route de ses yeux

REFRAIN                                            Que dire que faire que faire que dire j’ai la tête å l’envers mais que dire que faire que faire que dire j’ai la tête å l’envers

Il s’agit d’un crépuscule modéré de compassion comme un saut en altitude l’élastique au bon niveau etre sage sans être reine a quoi bon tout ce détour dans cette ambition nouvelle je te déduis mon amour

REFRAIN                                            Que dire que faire que faire que dire j’ai la tête å l’envers mais que dire que faire que faire que dire j’ai la tête å l’envers

Si la tristesse remplace le reliefe des passions cet ultime face à face de nous aura raison il ne peut plus hélas du compteur å zéro si tu renvoies la menace d’un trop tôt

REFRAIN                                            Mais que dire que faire que faire que dire j’ai la tête å l’envers mais que dire que faire que faire que dire j’ai la tête å l’envers

Un mardi dans une semaine ce sera le printemps L’éclosion de cette peine s’envolera avec le vent je ne veux plus des fleurs qu’on fâne ni d’un éclair qu’on dirige cette pâleur que l’on blâme n’est pas celle que l’on éxige

REFRAIN                                            Que dire que faire que faire que dire j’ai la tête å l’envers mais que dire que faire que faire que dire j’ai la tête å l’envers

Si la tristesse remplace le reliefe des passions cet ultime face à face de nous aura raison Rien ne peut plus hélas du compteur å zéro si tu renvoies la menace d’un trop tôt

REFRAIN                                            Mais que dire que faire que faire que dire j’ai la tête å l’envers mais que dire que faire que faire que dire j’ai la tête å l’envers

Un mardi dans une semaine le coeur navrait comme une fleur sur une autre ritournelle je me ferais mes adieu si toute foi j'ai c'est la pêne étrangère à s'est affaire je m'inventerais mondaine sur la route de s'est yeux

REFRAIN                                            J'ai la tête à l'envers mais que dire que faire que faire que dire j’ai la tête å l’envers

L’AIGLE BLANC

Avec un soleil sur le front un désert en guise d’horizon une paire de bleu-jeans qu’on respecte l’apparence est nette le regard plein de ses ambitions décidé jamais d’un patron la chance réduite au profit net c’est tout ce qu’il souhaite

REFRAIN                                            Je veux vivre de mes illusions mais encore vivre comme cette aigle blanc laissez moi vivre sans le raisonnement qu’il faut qu’on vive dans l’absolument

Je veux vivre de mes illusions mais encore vivre comme cette aigle blanc laissez moi vivre sans le raisonnement qu’il faut qu’on vive dans l’absolument

Les mains tendues dans un ruisseau la fraîcheur recouvrant sa peau il affiche enfin le sourire d’un homme libre qui respire

Laisser moi vivre de mes illusions mes encore vivre

laissez moi vivre sans le raisonnement qu’il faut qu’on vive

Laisser moi vivre de mes illusions mes encore vivre

laissez moi vivre sans le raisonnement qu’il faut qu’on vive

REFRAIN                                            Je veux vivre de mes illusions mais encore vivre comme cette aigle blanc laissez moi vivre sans le raisonnement qu’il faut qu’on vive dans l’absolument

Je veux vivre de mes illusions mais encore vivre comme cette aigle blanc laissez moi vivre sans le raisonnement qu’il faut qu’on vive dans l’absolument

PETITS PAS

Avec l’intention assassine je reviens vers toi une plaisance que je décline un parfait sans toi au rebours de mon existence de tout un sujet je déplore cette résistance å celle que j’étais quand la lumière se désintense Le dos nu sur un fil qui dance

REFRAIN                                            Petits pas petits pas je reviens vers toi petits pas petits pas je reviens vers toi petits pas petits pas je ne veux que toi

Je m’incline dans la renaissance d’un amour qui fuit dans l’attente d’une accordance mes bras se déplient il n’y a que des vents qui passent et sur leur chemin un désert de sable et de glace qu’on dit le destin quand la lumière se dèsintense Le dos nu sur un fil qui dance

REFRAIN                                            Petits pas petits pas je reviens vers toi petits pas petits pas je reviens vers toi petits pas petits pas je reviens vers toi petits pas petits je ne veux que toi je ne veux que toi

Un souvent n’est pas l’habitude peut etre et tant mieux je retrousse mes amertumes te voilå mon dieu si le chagrin de chaque histoire ne veut plus rien dire le mirage des amants noirs vole dans nos soupirs quand la lumière se désintense le dos nu sur un fil qui dance

REFRAIN                                            Petits pas petits pas je reviens vers toi petits pas petits pas je reviens vers toi petits pas petits pas je ne veux que toi

Que fais tu emile emile reviens moi ne fais plus la tête emile emile compte mes pas que fais tu emile emile reviens moi tu le sais emile je ne veux que toi

REFRAIN                                            Petits pas petits pas je reviens vers toi petits pas petits pas je ne veux que toi petits pas petits je ne veux que toi petits pas petits pas je reviens vers toi vers toi je reviens vers toipetits pas petits pas je ne veux que toi petits pas petits pas

MOINS MAGIQUE

Dis moi combien tu me détestes
avec des mots avec des gestes
quelle lassitude de tes excès
tes opinions sont un succès
apprivoisez cette arrogance
 

REFRAIN                                            c’est pas de l’amour dont je te parle non pas du “ou” mais bien du "a" le moins magique est redoutable

c’est pas de l’amour dont je te parle non pas du “ou” mais bien du "a" le moins magique est redoutable

Dis moi combien de résistance as tu planché sans excellence avec le temps y’a que les restes d’une illusion qui manifeste les petits riens d’un formidable

REFRAIN                           c’est pas de l’amour dont je te parle non pas du “ou” mais bien du "a" le moins magique est redoutable

c’est pas de l’amour dont je te parle non pas du “ou” mais bien du "a" le moins magique est redoutable

A force de ce pas convenable les petits bobo son redoutable sur l'électrique d'un duel courant c'est a l'envers que je te prends mes que m'importe un formidable

REFRAIN                                            c’est pas de l’amour dont je te parle non pas du “ou” mais bien du "a" le moins magique est redoutable

c’est pas de l’amour dont je te parle non pas du “ou” mais bien du "a" Le moins magique est redoutable

le moin magique est redoutable le moins magique le moins magique le moins magique est redoutable le moins magique le moins magique est redoutable est redoutable

VA BIEN

Ce sont des petites choses qu’on baigne å l’eau de rose ce sont des petits rien rien rien rien tout va très bien

Je viens de rencontrer patrick il est tout électrique ll court après son chien ho rien rien tout va tres bien

Je viens de rencontrer yvette accroc aux paquerettes l’allergie du matin oh rien rien tout va très bien

Mais bon ce nucléaire parait qu’c’est du cancer la télé dit que c’est rien ho rien rien tout va très bien

Je viens d’enterrer boris overdose de cerises sa femme rit de chagrin oh rien rien tout va très bien

Je repense au nucléaire parait qu’on exagère qu’on sera tous morts demain ho rien rien Tout va très bien

Ce sont des petites choses qu’on baigne å l’eau de rose ce sont des petits rien ho rien rien tout va très bien

Ok faut bien qu’on vive y’a pas d’alternative le chien de patrick vient ho vient de passer sous un train oh mais tout va très bien

MA PHOTO DANS LES GARES

Je viens de voler une pomme c’est pas qu’elle et belle, quelle bonne je viens de voler une pomme pour m'assurer que je peux voler

Je viens de soulager un homme depuis le temps qu’il tenait sa corde je viens de soulager un homme du tabouret dessous ses pieds

Ma mère me disait, y’a pas de honte å se révolter de ce vieux monde de ces rêves en papier de verre qui te renvoie dans ta misère.

Ma mère me disait, tout ce qui compte c'est le taux d’accès å la seconde, le gros gaspillage et les mensonges oui les mensonges å chaque page

REFRAIN                                            Je vois ma photo dans toutes les gares je suis devenu une star je vois ma photo dans toutes les gares je suis devenu une star

Je viens de flingué ma voisine celle qui me prend pour un imbécile je viens de flingué ma voisine faut qu’elle apprenne å écouter

Ma mère me disait fais ce que tu ressens t’as sûrement d’un roi dans le sang mais pas de celui qu’on guillotine pour passer le dimanche en famille

Ma mère me disait ne soit pas une brique juste une photo là sur un site cette transparence que l’on regarde en période pré-électorale

REFRAIN                                            Je vois ma photo dans toutes les gares je suis devenu une star je vois ma photo dans toutes les gares je suis devenu une star

Je vois ma photo dans toutes les gares je suis devenu une star je vois ma photo dans toutes les gares je suis devenu une star

Je vois ma photo dans toutes les gares je suis devenu une star je vois ma photo dans toutes les gares je suis devenu une star

LES DIMANCHES

Allô la terre je vole plus très haut Le carburant me fait défaut allô la lune mon principal vient d’annuler toutes mes syllabes j’ai beau râler y’a que l’écho du plan zéro

REFRAIN                             Y'a pas de mal a se donner des dimanches pour qu'on se rencontre et puis qu'on danse

Allô le régime aux pommes acides tu me fais mourir c’est pas logique allô l’histoire des petits efforts mais je en ai marre que tu me donnes tort je trouve pas ça drôle horror horror

REFRAIN                                            Y'a pas de mal a se donner des dimanches pour qu'on se rencontre et puis qu'on danse y'a pas de mal à se donner des rv des petits calins touché mouilles Pour que la vie soit plus qu'une fete avec un mal de tete

Allô les désirs en pétales bonbons sucrés c’est pas normal j’ai pas le souvenir des habitudes la vie se veut en altitude reviens ce soir faudrait qu’on ce parle de quoi deja

REFRAIN                                            Y'a pas de mal a se donner des dimanches pour qu'on se rencontre et puis qu'on danse y'a pas de mal à se donner des rv des petits calins touché mouilles Pour que la vie soit plus qu'une fete avec un mal de tete

Y'a pas de mal a se donner des dimanches pour qu'on se rencontre et puis qu'on danse y'a pas de mal à se donner des rv des petits calins touché mouilles Pour que la vie soit plus qu'une fete avec un mal de tete

TON RETOUR

Si tu lui reviens un jour accoudée å sa fenêtre la fenêtre d'un l'amour d’un amour que tu regrettes

Si tu lui reviens un jour elle qui t’attendait peut-être le peut-être d’un toujours evaporé dans ses lettres

si tu lui reviens un jour les mots remplis de silence par un sommeil bien trop court qui se mêle d’abondance

Si tu lui reviens un jour cette ronde vagabonde perdue dans ses yeux trop lourds trop de larmes rendent aveugle

Si tu lui reviens un jour accoudée ä sa fenêtre la fenêtre d'un amour d'un amour que tu regrettes

Si tu lui reviens un jour elle qui t'attendait peut-être le peut-être d'un toujours évaporer dans ses lettres

Si tu lui reviens un jour les mots remplies de silence par un sommeille bien trop court qui sommeille d'impotence

Si tu lui reviens un jour cette ronde vagabonde perdue dans ses yeux trop lourds trop de larmes rendent aveugle

Si tu lui reviens un jour n’oublie pas qu’elle était blonde et que sa peau de velours s’est fânée par ton absence

Si tu lui reviens un jour n’attend pas que ses mains tombent te caressent du retour de ton retour sur sa tombe

MADE IN FRANCE

001-2-7.jpg2012

MADE IN FRANCE

Je n’ai pas dormi veillé des heures, je crains l’ennui c’est pour cela qu’il me fait peur
patiente et sourde, j’attends son éveil

Un peu perdue, par tant d’ardeur C’est bien connu la passion pousse à l’erreur j’en suis réduite à relire ses lettres

REFRAIN
Il m’a dit j’suis made in france
sur le ton de l’élégance

Je n’ai plus la tête de mes vingt ans j’ai beau lui dire qu’il n’est plus ce que j’attends Bien qu’il ne soit que ce que j’espère

REFRAIN

Il m’a dit j’suis made in France
Sur le ton de l’élégance
Il m’a dit j’suis made in France
sur le ton de l’élégance
Le sourire prêt pour le replay
Il m‘a dit je veux que tu te balances sur le fil de l’arrogance
que tu me survives et que tu te perdes

C’est c’est si facile de lui dire oui Je n’ai pas dormi je veux être à lui

REFRAIN                                            Il m’a dit J’suis made in France
sur le ton de l’élégance
Le sourire prêt pour le replay
Il m‘a dit je veux que tu te balances Sur le fil de l’arrogance
que tu me survives et que tu te perdes
Il m’a dit j’suis made in france sur le ton de l’élégance
Le sourire prêt pour le replay
Il m‘a dit je veux que tu te balances sur le fil de l’arrogance
que tu me survives et que tu te perdes

Il m’a dit j’suis made in France
Il m’a dit j’suis made in France

REGARDE AILLEURS

C’est pas de l’amour entre mes jambes ce qui s’y murmure est confidence si ça te dérange regarde ailleurs a chacun sa vie ses erreurs.

Je ne comprends pas ce qui te gêne Le ton de ma voix ou bien ma gaine si ça te dérange, regarde ailleurs a chacun sa vie ses valeurs

A moins que ce ne soit le rouge sur mes lèvres que j’ai dû gonfler d’oxygène si ça te dérange, regarde ailleurs a chacun sa vie ses erreurs

Qu’est ce que tu juges et de quel droit ta morale ici n’en veut pas. si ça te dérange regarde ailleurs a chacun sa vie ses valeurs

Viens chercher ton homme dans mes bras c’est le seul endroit qui ne se plaint pas si ça te dérange regarde ailleurs a chacun sa vie ses erreurs

Tu crois mes jours ne sont que joie comme c’est étrange tu ne vois que ça si ça te dérange, regarde ailleurs a chacun sa vie ses valeurs

Toutes ces blessures sous ma tignasse Personne n’échangerait ma place si ça te dérange regarde ailleurs a chacun sa vie ses erreurs

C’est pas la peine de m’isoler,
j’ai aussi des gosses et pas de blé si ça te dérange regarde ailleurs si ça te dérange regarde ailleurs si ça te dérange regarde ailleurs
si ça te dérange regarde ailleurs s
i ça te dérange regarde ailleurs

AU BOUT DU CHEMIN

Je l’ai vu passer ce matin il m’a dit je reprends le train c’est un adieu ou bien rien ça va dépendre du destin

Il a salué de sa main le hasard qu’il a en tête comme un courage incertain mais que jamais l’on ne regrette

REFRAIN
Libre au bout de ce chemin je me vois libre

Il a posé sa valise sur le quai est elle restée une partie de son histoire dans un carton enfermée

Je l’ai cherché du regard il n’a fait que m’éviter Pour avancer dans le noir il faut savoir s’éxiler

REFRAIN
Libre au bout de ce chemin je me vois libre aveugle et incertain mais enfin ivre de penser qu’il est temps que je me survive

Libre au bout de ce chemin je me vois libre aveugle et incertain mais enfin ivre de penser qu’il est temps que je me survive

Libre au bout de ce chemin je me vois libre aveugle et incertain mais enfin ivre de penser qu’il est temps que je me survive

Libre au bout de ce chemin je me vois libre je me vois libre je mous vois libre oui je me vois libre je me vois libre si libre si libre si libre si libre

DECEMBRE

Tu! du! tu! du! du! Tu! du! tu! du! du! Tu! du! tu! du! du!

Ce que les années sont longues
lorsqu’on attend que décembre
nous illumine les boulevards
qui refroidissent nos ombres

REFRAIN
Par un mois de décembre,
j’ai découvert ses yeux
dans la blancheur aveuglante
d’un hivers trop précieux
et si tout n’était juste qu’un rêve
Par un mois de décembre
j’aurais voulu le revoir
impressionné solitaire
dans l’obscurité d’un bar
et si tout n’était juste qu’un rêve

Tu! du! tu! du! du! Tu! du! tu! du! du! Tu! du! tu! du! du!

Dans l’attente monotone
je revois ce qui n’est plus à voir
les larmes glacées de l’automne
vont déposer leur buvards

REFRAIN
Par un mois de décembre
j’ai découvert ses yeux
sous la blancheur aveuglante
d’un hivers trop précieux
et si tout n’était juste qu’un rêve
Par un mois de décembre
j’aurais voulu le revoir
impressionné solitaire
dans l’obscurité d’un bar
et si tout n’était juste qu’un rêve

Par un mois de décembre
j’ai découvert ses yeux
sous la blancheur aveuglante
d’un hivers trop précieux.
et si tout n’était juste qu’un rêve
Par un mois de décembre
j’aurais voulu le revoir
impressionné solitaire
dans l’obscurité d’un bar
et si tout n’était juste qu’un rêve

Ce que les années sont longues en attendant que décembre reviennent et je promène cette ombre comme une vielle parisienne

Toutes les années sont longues en attendant que décembre reviennent je ressemble à cette joconde avec se sourire presque éternel

Par un mois de décembre j’ai découvert ses yeux

POUR TOI J’AI TORT

C’est sans doute pour toi
que j’ai fait tout ça tu ne me vois pas C’est sans doute pour sa que j’ai fait tout ça

REFRAIN

Pour qui pourtant, pourquoi, comment, passablement évidemment j’ai tort j’ai toujours tort

Pour qui pourtant pourquoi comment passablement, évidemment j’ai tort c'est pour toi que j’ai tort

C’est sans doute pour toi
que j’ai fait tout ça tu ne le vois pas c’est sans doute pour sa que Le doute ce ranime devant se pouvoir

REFRAIN                                              Pour qui pourtant pourquoi, comment passablement évidemment j’ai tort j’ai toujours tort

Pour qui pourtant pourquoi comment passablement évidemment j’ai tort j'ai toujours tort

Sous un pardon ultime,
cette lame qui dessine ma souffrance intime condamnée comme en prime vulnérable invisible sur le banc des victimes

sous un pardon ultime,
cette lame qui dessine ma souffrance intime condamnée comme en prime vulnérable invisible sur le banc des victimes

C’est sans doute pour toi
que j’ai fait tout ça ne le vois tu pas c'est sans doute pour toi que le doute ce ranime ai-je encore le pouvoir d'être une victime si tu ne le vois pas évidemment j'ai tort si tu ne vois que toi

REFRAIN                                              Pour qui, pourtant, pourquoi comment passablement évidemment j’ai tort j'ai toujours tort j'ai toujours tort

Sous un pardon ultime
cette lame qui dessine ma souffrance intime condamnée comme en prime vulnérable invisible sur le banc des victimes

c'est pour toi que j'ai tort

Sous un pardon ultime,
cette lame qui dessine ma souffrance intime Condamnée comme en prime vulnérable invisible sur le banc des victimes

j'ai tort

Sous un pardon ultime
cette lame qui dessine ma souffrance intime j'ai tort
Condamnée comme en prime
vulnérable invisible sur le banc des victimes

c'est pour toi que j'ai tort

Sous un pardon ultime,
cette lame qui dessine ma souffrance intime j'ai tort
Condamnée comme en prime
vulnérable invisible sur le banc des victime

C'est pour toi que j'ai tort j'ai tort c'est pour toi que j'ai tort j'ai tort j'ai tort c'est pour toi que j'ai tort

LA PREMIERE

Si tu voulais nous pourrions continuer ensembles si tu voulais j’ai tant d’amour à revendre

Si tu voulais on pourrait vivre comme font les autres et ignorer tous ces différents qui nous opposent

Si tu voulais dans le jardin de mes certitudes nous reposer comme ces héros de l’habitude

Si tu voulais poser juste la première pierre et oublier que tu me cèdes cette première

Si tu pouvais arrêter un instant de te plaindre et d’insister de me regarder et de me repeindre

Si tu voulais nous pourrions continuer ensembles si tu voulais j’ai encore tant d’amour à revendre

Si tu voulais on pourrait vivre comme font les autres tout oublier et ne garder que le meilleur

Comme avant tout garder comme avant

UN PEU DE

Comment ça va depuis le temps
que je te vois tout hésitant
allume toi la dernière cigarette
viens t’allonger ici
avant que tout ne s’arrête

Un peu de moi dans le sublime
cet essentiel qui redevient comme une routine un peu de toi avec en prime Du Pino noir pour accentuer le rythme

REFRAIN
Un peu de toi un peu de moi.
un peu de moi un peu de toi beaucoup de toi u
n peu de toi un peu de moi un peu de moi beaucoup de toi et encore moi

Comment tu te sens
ce mal de tête mais oui celui que tu revendiques de l’être ah bon pourtant, j’avais cru croire que ton vouloir était de m’éclairer dans le noir

REFRAIN
Un peu de toi qui me résiste
ce que j’adore il faudra que tu me l’expliques un peu de moi sans équilibre fallait me le dire avant que je ne te déchiffre

Un peu de moi un peu de toi un peu de toi un peu de moi beaucoup de moi un peu de moi sans équilibre un peu de toi un peu de toi qui me résiste

Un peu de moi pas de toi beaucoup de moi mes comment ça un peu de toi un peu de moi ça mr parer bien un peut de moi beaucoup de toi ou bien c'est rien un peu de moi un peu de toi un peu de toi beaucoup de moi ensemble ou pas

FAIS MOI DE LA PEINE

J’ai égaré les poèmes où tu disais que tu m’aimes

REFRAIN
Oh oh dis moi que tu m’aimes
que tu me feras de la peine oh dis moi que tu m’aimes si tu mécrie que tu m'aime ho ho
dis moi que tu m’aimes que, tu me feras de la peine ho dis moi que tu m’aimes sa me fait telement de peine

Barrées toutes les routes essoufflée aérer ce qui peut être égaré dénoncer les banalités du peut-être pour n’entendre que des vérités perplexes tous ces poèmes égarés ces trucs qui se disent en anglais pour mieux comprendre le français tu disais que tu m'aime
toutes ces demandes affamées,
que de surprises fanées que l’on retrouve sur les quais et si tu m'aimé quand même

REFRAIN
Oh, oh, dis moi que tu m’aimes
que tu me feras de la peine ho
dis moi que tu m’aimes si tu disais que tu m'aime oh oh, dis moi que tu m’aimes que tu me feras de la peine, ho dis moi que tu m’aimes je te crois

Dis moi que tu m’aimes
Ecris moi tous ces poèmes si tu disais que tu m'aime que tu ferais de la peine

REFRAIN                                              Oh, oh, dis moi que tu m’aimes
que tu me feras de la peine ho
Dis moi que tu m’aimes si tu disais que tu m'aime o
h oh, dis moi que tu m’aimes que, tu me feras de la peine ho Dis moi que tu m’aimes écrie le quand même

Rétrograder le jour et l’heure
pour quelques gouttes de bonheur
ta vu sa Dans ce verlaine décadent je t'attent je veux des promesses de firmament mes encore tous ces mots qui dégoulinent comme un vaisseau qu’on abîme encore Pour des regrets sans résine s'est comme danser sur un fil en attendant que l'électrique Secoue cette énorme déprime mes encore

dit moi que tu m'aime redit le encore quinporte ma peine si tu crois encore

REFRAIN                                              Oh, oh, dis moi que tu m’aimes
que, tu me feras de la peine, ho
Dis moi que tu m’aimes oh, oh, dis moi que tu m’aimes
que tu me feras de la peine ho
dis moi que tu m’aimes si vraiment vraiment tu m'aime oh, oh dis moi que tu m’aimes
que, tu me feras de la peine ho
dis moi que tu m’aimes écrie moi tous ses poëme oh, oh, dis moi que tu m’aimes
que, tu me feras de la peine ho
Dis moi que tu m'aime
mes oui dit moi que tu m'aime écrie le quand même de tes vieux poëme dit moi que tu m'aime écrie le quand même de tes vieux poëme

C’EST LA GUERRE

C’est la guerre c’est la guerre
entre nous c’est la guerre
la farine la colère
c’est la guerre c’est la guerre

Mais parce qu’il y en a marre
de tes fausses ballades
que tu rejettes mes salades
vu le prix des tomates

entre nous c’est la guerre
c’est la guerre c’est la guerre
tes amis tes affaires
et à moi les galères

Mais parce qu’il y en a marre
de ton foot le dimanche
de ton sexe le jeudi
et que tu pleures quand je ris

C’est la guerre c’est la guerre
entre nous c’est la guerre
c’est ce que les médias préfèrent
c’est un question d’audimat
( enfin tout ça c’est compliqué)

c’est la guerre c’est la guerre
entre nous c’est la guerre
au bout de cette colère,
il ne reste que toi et moi

ENTRACTE 1

Regarde moi de haut Parle moi tout bas

Confond moi de honte,
dis moi que tu aimes ça

Eteint la bougie
que l’on s’introduise

Et que tu me confondes avec ta divine

Fais comme bon te semble
et dans l’alternance
ecrase moi de haine
c’est sans importance

Garde les yeux ouverts
ouvre ton courage
et mord toi les lèvres
sur ce que tu remplaces

Comme elle doit être belle
mais pas assez garce
comme elle doit être belle

DANS LE DESERT

Tu déshabilles ce qui ne va pas
ce qu’un reptile attend de toi
le feu ne glace entre tes pas
sur toutes tes lattes ne t’égare pas

Ca fait des miles que je marche
a toi je ne pense qu’à toi
derrière je ne vois plus les traces

REFRAIN                               sans toi dans le désert je ne survivrai pas sans toi dans le désert je ne survivrai pas

Ca fait des miles que je marche
a toi je ne pense qu’à toi
derrière je ne vois plus les traces Les traces de nos pas

REFRAIN                                              Sans toi dans le désert sans toi dans le désert sans toi dans le desert je ne survie pas

Sans toi dans le désert sans toi dans le désert sans toi dans le desert je ne survie pas

Tu t’intoxiques de toutes ces peurs, que d’héroique d’avant l’heure dans ce silence il n’y a que toi et ces vautours je en comprends pas

Ca fait des heures que je marche des jours des nuits des soifs et que le vent passe mes traces Les traces de nos pas.

REFRAIN
Sans toi dans le désert je ne survivrai pas sans toi dans le désert je ne survivrai pas

Ca fait des heures que tu marche des jours des nuits des soifs et que le vent passe mes traces les traces de nos pas

REFRAIN
Sans toi dans le désert sans toi dans le désert sans toi dans le désert je ne survie pas

Sans toi dans le désert sans toi dans le désert sans toi dans le désert je ne survie pas

Sans toi dans le désert sans toi dans le désert sans toi dans le désert je ne survie pas

Sans toi dans le désert sans toi dans le désert sans toi dans le désert je ne survie pas

Sans toi dans le désert sans toi dans le désert sans toi dans le désert je ne survie pas

Sans toi dans le désert sans toi dans le désert sans toi dans le désert je ne survie pas

ALBUM 1994

001-23.jpg1994

C'EST PAS NORMAL

Dans les rues vides de Manhattan J’entends la nuit J’entends des larmes Dans ce brouillard Mes mains se joignent J’ai le coeur qui fait tam-tam Non, c’est pas normal
Comme un éclair Moi j’accélère Qui sont ces fous Qui provoquent ma colère? Pas le temps de penser Pas le temps de flâner Dans cette galère La bête traquée ne trouve plus sa tanière Hé! Pourquoi j’ai mal? Ma tête a si mal Pourquoi j’ai mal? Non, non, non c’est pas normal

REFRAIN Comme dans les grands films Je rêve de plages en satin Au fond d’une île Comme dans les grands films Je veux ralentir le temps Ne plus penser autant Oh, j’ai mal
Dans les rues vides au creux de Manhattan Des hommes cherchaient l’oubli derrière des larmes Dans ce bazar, mes mains plongent dans l’espace Qu’est-ce que je fous dans ce trou de ce faux mélodrame? Hé! Pourquoi j’ai mal? Ma tête a si mal Pourquoi j’ai mal? Non, non, non c’est pas normal

REFRAIN Comme dans les grands films Je rêve de plages en satin Au fond d’une île Comme dans les grands films Je veux ralentir le temps Ne plus penser autant Oh, j’ai mal
Dans les rues vides de Manhattan Non, non, non c’est pas normal

ALIGOA

Si j'veux tout foutre en l'air tout ma vie est a l'envere a New-York

Si j'veux tout foutre en l'air toute ma vie est un enfer a New-York
J'me fous bien des études tout c'qui compte c'est l'attitude a New-York
Faudra qu'j'me désaltère dans le puit de tes mystères mais qu'importe
Ou bien que j'considère que j'me perd sans un repère devant ta porte

REFRAIN Aligoa, tout ça pour toi j'ai l'ambition qui bat très fort allez touche et touche encore Aligoa, tout ça pour toi est-ce que tu m'aimes encore

Aligoa, tout ça pour toi j'ai l'ambition qui bat très fort allez touche et touche encore Aligoa, tout ça pour toi est-ce que tu m'aimes encore dit le moi plus fort
J'me bourre de solitude j'ai le moral en confiture a New-York
Mais bon faudra m'y faire ou j'me prive de ton dessert d'un temps fort

REFRAIN Aligoa, tous dingue de toi j'ai l'ambition qui bat très fort allez touche et touche encore Aligoa, tous dingue de toi est-ce que tu m'aimes encore

Aligoa, tous dingue de toi j'ai l'ambition qui bat très fort allez touche et touche encore Aligoa, tous dingue de toi est-ce que tu m'aimes encore

Dit le moi plus fort, dit le moi plus fort, Aligoha! dit le moi plus fort, Aligoha! dit le moi plus fort, Aligoha! dit le moi plus fort

REFRAIN Aligoa, tous dingue de toi j'ai l'ambition qui bat très fort allez touche et touche encore Aligoa, tous dingue de toi est-ce que tu m'aimes encore

Aligoa, tous dingue de toi j'ai l'ambition qui bat très fort allez touche et touche encore Aligoa, tous dingue de toi est-ce que tu m'aimes encore

Dit le moi plus fort, Aligoha! dit le moi plus fort, Aligoha! dit le moi plus fort, Aligoha! dit le moi plus fort, Aligoha! Aligo! Aligo! Aligoha!

J'AI (Le sens des affaires)

J'ai perdu le sens des affaires je ne connaissais que toi je tourne je crie je désespère mes pourquoi tu n'es plus la

J'ai perdu le sens des affaires, mais le monde tourne sens toi je flippe enfin dans ce désert, de mes larmes et toute ma voix

J'ai perdu le sens des affaires je ne connaissais que toi je tourne je crie je désespère mes pourquoi tu n'es plus la

J'ai perdu le sens des affaires la raison n'a plus de foi je flippe enfin dans ce désert de mes larmes et toutes ma voix

REFRAIN                                            J'ai l'envie qui me ronge de me jeter dans l'ombre de ses (bras) avant toi

OH J'ai un frisson qui hante qui trouble l'enfance ce néant cette histoire

J'ai perdu le sens des affaires je ne connaissais que toi je tourne je crie je désespère mes pourquoi tu n'es plus la J'ai perdu le sens des affaires, mais le monde tourne sens moi je flippe enfin dans ce désert, de mes larmes et toute ma voix

REFRAIN                                    J'ai l'envie qui me ronge de me jeter dans l'ombre dans ce vide devant toi

OH J'ai un frisson qui hante qui trouble l'attente ce néant cette histoire

OH J'ai l'envie qui me ronge de me jeter dans l'ombre dans ce vide devant toi

OH J'ai un frisson qui hante qui trouble l'attente ce néant cette histoire

J'AI ! J'AI !

AUTANT QUE TOI (RAPIDE)?

ATTENDS ?

POURTANT ?

 

4 votes. Moyenne 5.00 sur 5.