Textes de ces chansons 3

DESIR D'INSOLENCE

20-cd-album-desir-d-insolence-sortie-2000-4.jpg2000

DESIR D'INSOLENCE

Un désir d'insolence réduit ma vie et mon adolescence qui s'aggrippe à mes pieds j'sais plus où la larguer

Ce désir d'insolence je le mijote depuis que j'ai conscience que je n'ai pas pu choisir la haine m'aide à traduire

REFRAIN
Un désir d'insolence
Un désir d'insolence
Je crie, je ris, je désespère
La vie me pousse, me désaltère
Je vois des fantômes sans repère

Un désir d'insolence traverse ma vie et cette affreuse méfiance m'a appris à mentir a me brûler sans rien rien dire

Ce désir d'insolence suspendu d'amour par inadvertance j'aurais voulu cogner vivre à l'envers c'est aussi résister

REFRAIN                                            Un désir d'insolence
Un désir d'insolence
Je crie, je ris, je désespère
La vie me pousse, me désaltère
Je vois des fantômes sans repère

LE SENS DES AFFAIRES   

J'ai perdu le sens des affaires
Je ne connaissais que toi
Je tourne, je crie, je désespère
Mais pourquoi tu n'es plus là ?

J'ai perdu le sens des affaires
La raison n'a plus la foi
Je flippe et je fous tout en l'air
Est-ce que tu ne me crois pas ?

REFRAIN

Oh dis moi quand,
Dis-moi que ce n'est
Qu'un problème de temps
Que je te suis nécessaire
Dis-moi quand
Tu vas mettre une fin
A mes tourments
Je veux le sens des affaires

J'ai perdu le sens des affaires
On m'a demandé pourquoi
J'ai mis le feu à mes repères
Mais pourquoi je n'ai plus de loi
J'ai perdu le sens des affaires
Neutralisez-moi tout ça
Je négative, c'est éphémère
A moins que tu ne reviennes pas.

REFRAIN                                            Oh dis moi quand,
Dis-moi que ce n'est
Qu'un problème de temps
Que je te suis nécessaire
Dis-moi quand
Tu vas mettre une fin
A mes tourments
Je veux le sens des affaires

X-TRA-ORDINAIRE

Elle est tellement belle elle est tellement elle est tellement pour elle elle si parfaite rien à refaire
elle est déjà refaite elle est tellement ... si que tu ne peux t'empêcher de lui dire oui

Elle sait si bien mentir ...
Elle sait si bien mentir ...
Elle est :

REFRAIN
X-tra-ordinaire
Ce je ne sais quoi qui te pousse en l'air t'as tout plaqué pour ça
X-tra-ordinaire ce je ne sais quoi ... elle est ton nirvana

Elle est tellment femme elle a cette beauté que les autres blâment elle est tellement sûre
y'a rien à dire elle t'a eu sans bavure elle est si peu ... tellement ... très l'amour est son problème jamais au singulier
elle est tellement ... sex ... et pour te rassurer elle joue "express"

Elle sait si bien mentir ...
Elle sait si bien mentir ...
Elle est :

REFRAIN
X-tra-ordinaire
Ce je ne sais quoi qui te pousse en l'air t'as tout plaqué pour ça
X-tra-ordinaire ce je ne sais quoi ... elle est ton nirvana 

PAS FAIRE CE QU'IL FAUT

J'ai largué mes affaires dans un parking douteux douteux qui puait l'éther ou bien l'enfer

J'ai tiré sur de l'air anéanti ma faim ma faim et ma colère j'peux rien y faire

Mais tu sais quoi que tu fasses
Faut que tu comprennes que le monde te donne une chance faut que tu la prennes mais tu sais
quoi que tu fasses faut que tu comprennnes que rien ne te remplace

REFRAIN
Faut pas faire ce qu'il faut faire ce qu'il faut juste pour sauver ta peau sauver ta peau faut pas faire ce q'uil faut pas faire la vie n'est pas juste une simple affaire

J'ai traversé des lunes des lunes et des rancunes qui crachaient leur écume dans le bitume

Mais tu sais quoi que tu fasses
Faut que tu comprennes ...

REFRAIN
Faut pas faire ce qu'il faut faire ce qu'il faut juste pour sauver ta peau sauver ta peau faut pas faire ce q'uil faut pas faire la vie n'est pas juste une simple

INNOCENCE D'AIMER

Si j'avais su lui dire ce que je n'ai jamais su dire me laisser troubler oser, hésiter pour enfin reculer

Si j'avais su attendre le temps a souvent tellement d'importance
j'aurai pu en rire radoter sans fuir et sans me retenir

REFRAIN
Je veux apprendre à aimer aimer pour exister apprendre à ne plus douter aimer dans l'innocence d'aimer

Si j'avais pu surprendre ee sens de cet epur si intense fragile ou facile détouré d'argile tout ce qu'on idéalise ...

Si j'avais su comprendre comprends encore et puis toujours apprendre savoir s'avancer ne plus s'excuser et tout recommencer

REFRAIN
Je veux apprendre à aimer aimer pour exister apprendre à ne plus douter aimer dans l'innocence d'aimer

COMME NOUS SOMME

J'ai retrouvé ton nom caché dans un tiroir l'influence des remords
perdu dans le brouillard tu sais je n'en peux plus tout devient superflu comment te décrire ?

J'ai marché trop de fois sans m'en apercevoir le temps a ses raisons j'aurais dû le savoir tu sais je n'y crois plus on ne se comprend plus mais comment te dire

Si sages mes mots d'amour s'en vont au large

REFRAIN

Chalalala, chalalala, chalala...
nous naissons comme nous sommes
faute d'amour comme personne

J'ai oublié mes doutes et c'est sans importance la chaleur du passé revient lorsque je danse
tout est devenu flou peut-être que tu t'en fous y'a plus d'avenir

Il y a tous ces regrets qui pleurent en silence ces matins dérisoires mais faut bien que j'avance je sais tout est perdu je ne reviendrai plus c'est ma dernière chance

Si sages mes mots d'amour s'en vont au large

REFRAIN

Chalalala, chalalala, chalala...
nous naissons comme nous sommes
faute d'amour comme personne

J'ai oublié mes doutes et c'est sans importance la chaleur du passé revient lorsque je danse
tout est devenu flou peut-être que tu t'en fous y'a plus d'avenir

LA MORT DU LOUP

Le loup vient et s'assied, les deux jambes dressées par leurs ongles crochus dans le sable enfoncés. il s'est jugé perdu,
puisqu'il était surpris, sa retraite coupée et tous ses chemins pris.

Don't kill for money
Don't kill for money
One more time

Alors, il a saisi dans sa gueule brûlante du chien le plus hardi,
La gorge pantelante et n'a pas desserré ses mâchoires de fer malgré nos coups de feu qui traversaient sa chair et nos couteaux aigus qui, comme des tenailles, se croisaient en plongeant dans ses larges entrailles. jusqu'au dernier moment où le chien étranglé mort longtemps avant lui sous ses pieds a roulé. le loup le quitte alors et puis il nous regarde, les couteaux lui restaient au flanc jusqu'à la garde le clouaient au gazon tout baigné de son sang, nos fusils l'entouraient en sinistre croissant. il nous regarde encore, ensuite il se recouche tout en léchant le sang répandu sur sa bouche et sans daigner savoir
comment il a péri, refermant ses grands yeux, meurt sans jeter un cri.

Hélas ! ai-je pensé, malgré ce grand nom d'hommes, que j'ai honte de nous débiles que nous sommes ! comment il faut quitter la vie et tous ses maux, c'est vous qui le savez, sublimes animaux !

Gémir, pleurer, prier est également lâche. fais énergiquement ta longue et lourde tâche dans la voie où le Sort a voulu t'appeler, puis après, comme moi, souffre et meurs, sans parler.

SAUVEZ MOI (version inédite)

À la renverse je suis tombée,
Il aurait pu m’assassiner,
M’étrangler dans sa fièvre, mais moi
J’accepte ses colères, pourquoi
Dans ce désert je me suis perdue
Révolution voie sans issue
Il me noie de promesses, et moi
Je me ruine dans ses caresses,
Il est ma drogue, mon essence,
Mon tourment, mon inconscience
L’homme qui m’a dérobé l’âme

REFRAIN                                            Sauvez-moi quand il me soulève,
Qu’il me tend la main
Ma voix se dérègle,
Sauvez-moi, ses yeux me désarment,
Quand il me retient,
Quand ses bras m’encerclent si fort,
Quand son corps me colle
Et ses pardons me rendent folle.

Dans l’univers de ma fierté,
Il a voulu me posséder,
Sa volonté m’achète, et moi
Je cède à ses faiblesses,pourquoi
Le labyrinthe de ses passions,
A suicidé toute ma raison,
Il a glacé mes veines, mais moi,
Je n’ose fuir sa planète
Il annule mon existence,
Maître de mon indulgence,
Il viole mon impuissance

REFRAIN                                            Sauvez-moi quand il me soulève,
Qu’il me tend la main
Ma voix se dérègle,
Sauvez-moi, ses yeux me désarment,
Quand il me retient,
Quand ses bras m’encerclent si fort,
Quand son corps me colle
Et ses pardons me rendent folle.

PAS GRANDI

Mais quelle étrange histoire cette réflexion qui pleure d'avoir aimé la tentation je ne voulais pas y croire annulation dans cette querelle intense j'implore pardon

REFRAIN
Et j'ai grandi oui j'ai grandi mais j'ai grandi et je t'ai volé
volé la raison

J'ai desséché mes larmes d'abnégation et chiffoné des mots au diapason j'ai voulu briser
mes ailes en carton signé recto verso cette soumission

REFRAIN
Et j'ai grandi... yeah, oui j'ai grandi mais j'ai grandi et je t'ai volé volé la raison

Et si je doute des larmes
C'est que je t'ai vu pleurer

SUZANE S'EN VA

Tels deux flamants roses
Perchés sur un miroir
Ils attendent l'aurore
Pour se dire au revoir
Se sont aimés la nuit durant
Et leurs baisers ardents
N'ont pas su retenir le temps
Su retenir le temps ...

Suzan s'en va ...
Suzan s'en va ...
Suzan s'en va ...
Et ne reviendra pas

Tous les semblants
Ont vu le jour
Tous les poisons d'amour
Si le bonheur n'est qu'illusion
Le coeur y cherche sa mission
Dans sa tourmente frénétique
Sur son blouson en acrylique
Elle s'est voulue Chimène chimique
Sur des stalactites

Suzan s'en va ...
Suzan s'en va ...
Suzan s'en va ...
Et ne reviendra pas

LE MONDE CHANGE

ie                                                 

 

PAUL ET AU PARADI

J'ai fait comme tu m'as dit tout pris sans garantie débranchée, sans radis comme c'est absurde ...

J'ai marché dos au vent facile, sauf accident, j'ai des besoins urgents ...

REFRAIN
Paul est au paradis c'est Dieu qui me l'a dit trop fumé, trop blanchi comme d'habitude
Paul est au paradis mal aimé, mal compris il a payé le prix de cette bavure

J'ai fait comme tu m'as dit massacré cet ennui tout est devenu gris où est ma doublure

Le visage écoeurant t'as replongé dedans c'est foutu à présent

REFRAIN
Paul est au paradis c'est Dieu qui me l'a dit trop fumé, trop blanchi comme d'habitude
Paul est au paradis mal aimé, mal compris il a payé le prix de cette bavure

CHANSON D'AUTOMNE

Les sanglots longs des violons de l'automne blessent mon coeur d'une langueur monotone tout suffocant et blême, quand sonne l'heure je me souviens des jours anciens et je pleure

Les sanglots longs des violons de l'automne blessent mon coeur
D'une langueur monotone et je m'en vais au vent mauvais qui m'emporte deça, delà

Pareil à la feuille morte

LE PONT MIRABEAU

Sous le pont Mirabeau coule la Seine et nos amours faut-il qu'il m'en souvienne la joie venait toujours après la peine

Les mains dans les mains restons face à face tandis que sous le pont de nos bras passe des éternels regards l'onde si lasse

L'amour s'en va comme cette eau courante l'amour s'en va comme la vie est lente et comme l'espérance est violente

Passent les jours
Passent les semaines
Ni temps passé
Ni les amours reviennent

Sous le pont Mirabeau coule la Seine vienne la nuit sonne l'heure
les jours s'en vont je demeure.

JE VOUS AIME AINSI

22-cd-album-je-vous-aime-ainsi-sortie-2001-1.jpg2001

JE VOUS AIME AINSI

J'écris ma vie a l'encre de mes souvenirs je les retrouve dans un sourire c'est si fragile

Comme des amis ces jeux d'enfants qui laissent rougir
L'amour nous effleurait sans dire
C'est interdit

Refrain
Je vous aime ainsi et aujourd'hui je vous aime encore
Tellement fort

Je vous aime ainsi qu'importe si le monde entier me donne tort

J'ai enlacé l'étrange parfum de ce passé nos mains unies se sont cachées pour

Refrain                                               Je vous aime ainsi et aujourd'hui je vous aime encore
Tellement fort

MIKE

Mike, fais pas ça, tant de choses à te dire alors écoute moi ,

Mike,souviens toi, le monde ne s'explique pas.

Parfois on voudrais pouvoir
Se les écrire mais où sont les lignes ?

REFRAIN
Je gomme, au bord de l'eau
L'identité des mots
A force d'en rire
De maudire mes défauts

Mike, fait pas ça entend cette nuit qui gronde tes deux cents pas

Mike n'y pense pas ton seul problème c'est moi

Y'a des milliers de doutes
Qui longent ta route
Il faut savoir sauter

Avoir enfin ce courage
Qui vire au large
Mais t'aide à naviguer

ANNEE NOUVELLE

C'est une année nouvelles que je te pose sur les ailes prends la

Non rien ne semble éternel mais la vie est un poème qui ne parle que de toi

Doucement, son corps repousse le vent
Je l'aime à tout moment
Je censure mes tourments
Et pourtant

REFRAIN 
J'ai, tu as l'envie qui me ronge
De me jeter dans l'ombre de sa voix
J'ai tu as un parfum sauvage
qui tourne les pages de ma foi

C'est une année nouvelle qui dessine sur moi une volonté sereine c'est ça

Rebelle n'est pas cruelle cette force que tu me donnes me rend plus belle cent fois

Doucement,il joue avec le temps
je le ressens pourtant si souvent,le bonheur est gênant

REFRAIN
J'ai, tu as l'envie aui me ronge de me jeter dans l'ombre de sa voix
J'ai, tu as un parfum sauvage
qui tourne les pages de ma foi

LAISSE FAIRE PLUS FACILE

J'ai pas le temps de me raconter des histoires ppas le temps

C'est émouvant de voir comme on peut y croire trop souvent

Un sentiment que j'analyse, je précise simplement
Evidemment, tout semble si difficile, et pourtant
Pourtant

REFRAIN
Laisse faire plus facile la suite , tu verras bien laisse couler ta vie
La lumière de tes mains

Naturellement j'ai rhabillé ma mémoire lentement

Inlassablement j'avais eu envie d'y croire patiemment

Comme un tourment qui s'illumine puis je décline ces moments
Je ressens ce besoin que tu devines , sûremment
Sûremment

REFRAIN
Laisse faire plus facile l'histoire d'un soir laisse moi saluer la chance l'envie de te revoir

Laisse faire plus facile la suite, tu verras bien laisse couler ta vie
la lumière de tes mains

Tout n'est qu'un désir éternel
ton soleil éteint ma peine

ETRANGE

Pars pas mais ne reste pas
Quand même
Refuse mon tourment, ma peine,
Refuse quand je t'aime

T'en vas pas mais disparaît
De la scène
Nos différents se promènent a l'ombre d'un chêne

Refrain
Pas comme ça la chance n'effleure qu'une fois
Je ne voudrais pas rater ça,
C'est si étrange si étrange
Pas comme ça le temps coule
ne revient pas cette lumière au fond de toi c'est si étrange si étrange

Laisse moi là, ne dis pas a tout à l'heure a présent je n'ai plus de peur je coule en douceur

Sauf de toi je n'ai plus envie
d'ailleurs d'épuiser l'étrange humeur de mes dernières heures.

Refrain
Pas comme ça la chance n'effleure qu'une fois
Je ne voudrais pas rater ça,
C'est si étrange si étrange
Pas comme ça le temps coule
ne revient pas cette lumière au fond de toi c'est si étrange si étrange

SO DEEP

Get no faith
Get no dream
Don't believe in what you say

Get no peace
Get no pain
Don't wanna see what I'm supposed to be
I don't believe in you
I don't believe in you

Cause what i feel
It's like a sceam
Like an emotion
So hard, so deep inside of me
So hard, so deep inside of me

Get no town
Get no car
Don't have anything, anything you want
Get no money
Not enough
Don't be so material, my mind is off

I don't believe in you
I don't believe in you

DESIR D'INSOLENCE

Un désir d'insolence réduit ma vie et mon adolescence qui s'aggrippe à mes pieds j'sais plus où la larguer

Ce désir d'insolence je le mijote depuis que j'ai conscience que je n'ai pas pu choisir la haine m'aide à traduire

REFRAIN
Un désir d'insolence
Un désir d'insolence
Je crie, je ris, je désespère
La vie me pousse, me désaltère
Je vois des fantômes sans repère

Un désir d'insolence traverse ma vie et cette affreuse méfiance m'a appris à mentir a me brûler sans rien rien dire

Ce désir d'insolence suspendu d'amour par inadvertance j'aurais voulu cogner vivre à l'envers c'est aussi résister

REFRAIN                                             Un désir d'insolence
Un désir d'insolence
Je crie, je ris, je désespère
La vie me pousse, me désaltère
Je vois des fantômes sans repère

           

LES ËGOÏSTE

18-cd-album-les-egoistes-1996-3.jpg1996

EGOÏSTES

J'affiche. Tous les hommes sont des Egoïstes

J'affiche. Tous les hommes sont des Egoïstes

J'affiche. Tous les hommes sont des Egoïstes

Oui mais...
Je m'en fiche. Que les hommes soient des Egoïstes.

Animal
Ce monde qui te ressemble Est anormal
Animal Tu penses, tu bois, La dignité fait mal

Je gomme,
Dans ce vol sans effort
Cette raison qui me donnerait tort
Juste pour te sauver encore
Oui mais moi...

J'affiche. Tous les hommes sont des Egoïstes.
 

SI FOU SI WEST

Sur des chemins ferrés
J'ai vu des coyotes parfumés
J'ai guetté la lumière Un peu désordonnée, vulgaire.

Sur des machines à sous
Dans des saloons truqués de partout
J'ai flingué la galère Qui voulait me piquer ma bière.

Oh, faut que je me barre d'ici
Je veux pas finir comme ces bandits
C'est que j'en ai marre de lui
De ce cow-boy, de ses ennuis.

C'est si fou, c'est si west
Mais se dire qu'on y reste...
NO..O..O..O ! ! ! !

Sur des routes séchées D'éventualité
Un grand soleil OK A failli tout gâcher.

Mais tout Pop a son Rock Et des idées choc
Pour rembourser mes dettes J'ai dû baisser mon froc.

Oh, faut que je me barre d'ici
Je veux pas finir comme ces bandits
C'est que j'en ai marre de lui
De ce cow-boy, de ses ennuis.

C'est si fou, c'est si west
Mais se dire qu'on y reste...
NO..O..O..O ! ! ! !

CÔTE H CÖTE CLEAN

J'aime cette obsession tranquille
Nos deux corps sur le Nil Cette situation fébrile
Comme cette allure insolente
Cette intuition gênante Ce petit côté souffrance.

Too Too too too too too too too too too Est-ce que tu penses à moi
Too Too too too too too too too too too Pourquoi tu ne bandes pas

Laisse tout devenir intime
Fais de moi ta victime
Avant que je ne déprime
Cicatrise mon impatience
Humiliée d'indulgence
Laisse pas râter cette chance

Too Too too too too too too too too too Est-ce que tu penses à moi
Too Too too too too too too too too too Pourquoi tu ne bandes pas

Prends mon côté H.
Libère ton côté Clean Fais moi le Out, le In Mousser d'adrénaline
Prends mon côté H.
Libère ton côté Clean
Fais moi le Out, le In Je sens que tu m'assassines.

LES MARILYN

Rien n'est facile, tout va trop vite
On se recherche dans les magazines
On ne respire que de l'aspirine
Et on nous gonfle les pyramides

Dans les bistros, sur les écrans,
Les machines
Les grands boulevards, Les petits salons qui dépriment

On nous adore, on nous assassine
On est à croc de vos vitamines

Rêver, faut bien rêver
Dans nos cuisines
On est les surdouées de la routine.

Dans les bistros, sur les écrans,
Les machines
Les grands boulevards, les petits salons qui dépriment
On nous imagine. On nous imagine. Oh Comme des Marilyn

Alors,
On nous maquille, on nous démaquille
Décors, décolorées, féminines

Accent accentué, impératif
Le prix de la beauté, un suicide.

Dans les bistros, sur les écrans,
Les machines
Les grands boulevards, Les petits salons qui dépriment
On nous imagine. On nous imagine Oh Comme des Marilyn

ANNA

L'étrange message des étoiles
S'endort dans le coeur des vagues
Et cet homme un peu seul
Te berce dans ses voyages.

Il n'a laissé que du hasard
Insupportable mirage
Et tous ces mots sincères
N'étaient que de passage.

Anna devient femme
Et même sans le vouloir
Ton corps surprend le mal
Et devant ce miroir,
Il te ment
Il n'ose te dire encore qu'un enfant
Bouleverse ta vie et ton histoire.

Que le diable emporte
Ces hommes trop bavards
Ces marins qui cherchent la lune
Pour être les amants d'un soir
Ces pilleurs d'amour
Qui ne laissent que désespoir.

La nuit vole souvent les promesses
Que la passion veut faire croire
Toutes les femmes aiment les rêves
Mais les rêves pleurent le soir.

Anna sèche tes larmes,
Il faut grandir déjà
Ce père a pris le large
Et ne reviendra pas
Mais tu vois,
Pour ce petit qui te tend les bras
Tu seras la plus belle des étoiles.

BANALISER TOUT

Banaliser tout
Banaliser le sens des remous
Banaliser le reste
Cette sensation de vide qu'il me reste

Banaliser tout
Banaliser ces heures entre nous
Analyser le reste
Cette filtration d'amour me bouleverse

Pour toi
Je dessine des étoiles
Une île, un prétexte

Pour toi
J'imagine la raideur des ailes,
Un réflexe

Banaliser tout
Banaliser cette ardeur si floue
Banaliser le zeste
Le sens du négatif indigeste

Banaliser tout
L'importance est si nette, c'est si fou
Banaliser peut-être
Un motif, le rappel de l'ivresse

Pour toi...

ELLE

Dis, tu viens d'avoir 20 ans
Qu'as-tu fait de ce temps
A regarder les heures
A écouter le vent
Qu'as-tu fait de ta mère
Et de ses ambitions
Tu fais peur à ton père
Il ne sait pas dire "pardon".
Qu'ils aient tort ou bien non,
Les prends pas pour des cons

Dis, t'as l'air d'une vieille chaussette
Qui se traîne après la fête
Le regard qui s'efface
Et le sang qui se glace
Arrête de tout vanner,
Arrête de délirer,
Accroche-toi, serre-moi fort
J'ai envie de t'aider
Te laisse pas enfoncer
Eh, toutes tes plus belles années...

Elle est belle, elle est cruelle
Ne poursuit que tes veines,
Elle

Dis, t'as vu la mort en face
Est-ce que ça ne suffit pas
Essaie de faire surface
Oh please ne te noie pas
La vie n'est pas l'enfer
Qui assassine tes yeux,
Remets les pieds sur terre
Apprends à être heureux
Y'a du bon dans ce monde
T'es plus fort que cette bombe.

T'AS TORT

J'ai frappé fort dans la lumière,
Pour qu'elle illumine mes prières
Je me suis battue pour être fière
Mes lèvres ont baisé cette terre

J'ai bouleversé mes torts
La raideur de mes remords
Et si tu m'aimes encore,
Crois-moi t'as tort.

J'ai pris le vent de face,
La pâleur des mots qui glacent
La tiédeur de ta trace
Refait surface.

J'ai bouleversé mes torts
La raideur de mes remords
Et si tu m'aimes encore,
Crois-moi t'as tort.

J'ai marché des jours, des heures,
La solitude ne me fait pas peur,
J'ai payé toutes mes erreurs
Ma peau s'est ridée de douleur.

Mais si tu m'aimes encore,
Mais si tu m'aimes encore,
Mais si tu m'aimes encore,
Crois-moi t'as tort.

QUITTE A LUI MENTIR

Quitte à lui mentir... J
Juste pour le plaisir

Quitte à lui mentir
Brûler tous ses désirs
Quitte à lui mentir
L'aimer, l'anéantir,
Quitte à lui mentir...
J'aime le voir souffrir

Quitte à lui mentir
C'est chic et c'est pratique
Quitte à lui mentir
Insolente, terrific
Quitte à lui mentir...
C'est lui qui m'inspire.

Mais le temps qui passe
Me saoule et m'agace
Sans lui, la vie est si triste

Mais le temps qui passe
Déchire toutes les traces
Sans lui, j'ai voulu mourir aussi

Quitte à lui mentir...
Juste pour rien, pour rire.

Quitte à lui mentir
Sacrifiée de désir
Quitte à lui mentir
M'humilier, me salir
Quitte à lui mentir...
Et le voir faiblir.

TON NOM

Quel est ton nom
Ta vie, tes ambitions
As-tu une religion
As-tu le temps de voir

Quel est ton nom
Quel est ton horizon
La couleur des passions
Qu'est-ce que tu fais le soir ?

Donne-moi la vie
Donne-moi la vie
Donne-moi ta vie
La fureur de l'espoir

Quel est ton nom
Un mirage, une fiction
L'envie d'une fixation
Se projette dans le noir

Quel est ton nom
Connais-tu les raisons
Qui ouvrent cette prison
Le danger d'un regard

24 SEMAINES

 

COMME DANS LES B.D

Déshabille-moi,
Tu sais comment faire,
Tu sais comment me plaire
Utilise-moi,
Moi si fragile, toi si facile.

Improvise-moi
Baisse-moi l'envie
Et deviens moins gentil
Intimide-moi
Laisse donc entrer
Tes tout petits bébés.

Comme dans les BD
Censurées
Comme dans les BD
J'suis ta divine, toi mon amphétamine

Comme dans les BD
Enfumées
Comme dans les BD
T'es mon héros, fais-moi ton numéro.

Cristallise-moi
Laisse-moi tomber
Et viens me ramasser
Dévitaminise-moi
J'suis pas KO, viens reprends à zéro

Soulage-moi
Mords-moi plus fort
Oh bien plus fort encore
Synchronise-moi
Je peux tout faire,
Apprends-moi le revers.

Comme dans les BD,
Fais-moi expirer,
Fais-moi décoller,
N'hésite pas

AUTANT QUE TOI

Je l'ai rencontré dans un motel
Au pied de l'Arizona
Un type pas clair un peu cruel,
Un autre toi sans moi

Je ne dormais pas, c'est la chaleur
Qui me rongeait les os
J'ai découvert dans la lueur,
La rudesse de sa peau

Oh, je l'aime autant que toi
Mais tu ne le crois pas
Parfois je voudrais me tailler les veines
Et dire que c'est pour toi

Oh, je l'aime autant que toi
Mais tu ne le vois pas
C'est bien plus fort comme ça

Je me suis roulée dans
La fureur de ses instincts
Persans
Cet intrus qui te fait du tort,
N'est là que quelque temps

Je l'ai dévoré dans la pénombre
D'un besoin suppliant
Il n'a compris que la sueur de
Tous mes sentiments.

Oh, je l'aime autant que toi

Je l'ai suivi dans la poussière
Et au fond de ses yeux
J'ai cru y voir tant de lumière
Que je l'ai pris pour Dieu

Je l'ai retrouvé dans les décombres
De ce bouleversement
En Amour il n'y a pas de honte...
Non pas de honte.

BE WEST

28-cd-album-be-west-sortie-2008-3.jpg2008

BE WEST

Je pensais toucher le bon numéro le tour du monde en rodéo c'est pas le campagne qui me tourne la tête mais ces idées, ces idées qui chauffent comme une fête

Hey cowboy, Be West ou pas

Un balluchon posé au dos sur la sixty du well fargo je te suis sans meme savoir pourquoi dans ce desert, tu me tends les bras

REFRAI                                           C'est comme ci, c'est comme ça j'aime tout ce que tu n'aimes pas un ranch, un vieux pick-up, je ne rève que de ça

C'est comme ci, c'est comme ça j'aime tout ce que tu n'aimes pas un ranch, un vieux pick-up, je ne rève que de ça

Sous des cactus tous desséchés un drôle de chacal bien affamé a mordu tout mon arsenal, je n'ai plus que mes pieds, je n'ai plus que mes pieds pour seul cheval

REFRAI                                              C'est comme ci, c'est comme ça j'aime tout ce que tu n'aimes pas un ranch, un vieux pick-up, je ne rève que de ça

C'est comme ci, c'est comme ça j'aime tout ce que tu n'aimes pas un ranch, un vieux pick-up, je ne rève que de ça 

PLUS JAMAIS

Je n'ai pas compris le sens des lettres que tu ma expédier sans être je n'ai pas compris que tu regrette

j'ai tout flanquer dans ma mémoire pour toutes explication plus tard le temps c'est perdu sans savoir

je n'ai plus envie de m'endormir      plus jamais, plus jamais 

refrain                                             Plus jamais plus jamais je ne pourrai te croire Plus jamais plus jamais me surprendre dans ta voix Plus jamais plus jamais t'entendre me dire

tout se que j'ai tout se que j'aurai bien voulu maudire

j'ai tout defai dans cette histoire pour toute explication plus tard le temps c'est perdu sans savoir

je n'ai plus envie de m'endormir plus jamais plus jamais 

refrain                                            plus jamais plus jamais je ne pourrai te croire plus jamais plus jamais me surprendre dans ta voix plus jamais plus jamais t'entendre me dire 

plus jamais plus jamais je ne pourrai te croire plus jamais plus jamais me surprendre dans ta voix plus jamais plus jamais t'entendre me dire oh non

tout se que j'aurai voulu maudire ohohoh 

refrain                                            plus jamais plus jamais je ne pourrai te croire plus jamais plus jamais me surprendre dans ta voix plus jamais plus jamais t'entendre me dire 

plus jamais plus jamais je ne pourrai te croire plus jamais plus jamais me surprendre dans ta voix plus jamais plus jamais t'entendre me dire

LES ECRANS BLANC DU SOIR

Elle n'a rien dit à son miroir que cache-t-elle sous ses yeux noirs un cri blessé, un entonoir ou déverser ses peines du soir

Comment pourrait-elle expliquer l'inexplicable a tout volé si Marilyne n'était pas née

REFRAIN                                           Laisse les infidèles de ces écrans blanc du soir qui pensent que l'éternelle la Diva de l'espoire se pleure dans le noir

Le mal en tète, l'indifférence apporte aus rèves l'insuffisance combien d'erreurs ont d'importance quelle est cette illusion qui dance

Elle s'est éteinte au fond du vide son cri étouffé d'un suicide si Marilyne  n'etait pas née

REFRAIN                                           Laisse les infidèles de ces écrans blanc du soir qui pensent que l'éternelle la Diva de l'espoire se pleure dans le noir

SEBASTIEN

Je veux qu'on s'isole n'attends pas demain tout m'insuporte tu le vois bien. Faudrait qu'on se parle, qu'on se regarde enfin ne ferme pas la porte

Sébastien, tu le sais bien, je veux pas rester seul sur ce train non Sébastien faux plus me laisser seul

J'ai médité des nuits entières le silence devient trop sévère tu dit souvent que j'exagère tout simplement je me raconte des histoire et pourtant, pourtant, je hais les histoires

Sébastien attends moi

Je pourrais jamais tout réécrire la vie se joue sans trop rien dire suis-je l'envers de tes désirs je ne peux m'empêcher de te dire

Sébastien Je veux pas rester seul sur ce train, non Sébastien faut plus me laisser seul

Qu'importe ce que diront les autres, les autres ne voient jamais rien, Sébastien tu n'es pas les autres

LA GARCE

Il a dit je veux pas rentrer seul, pas ce soir je m'en vais rêver, encore un peu, Me réveiller peut-être à deux et faire semblant que tout est comme, que tout est comme dans les sitcoms

Je veux pas mourir, non pas mourir comme dans les films ou bien me dire que ma doublure ce sera James Dean

Je veux du champagne et du caviar avant de plonger dans le noir je veux du chanpagne et du caviar avant de foncer dans ce bazar

Si, si la vie l'entraine oublie qu'il la trouvait si belle oui mais la vie    se souvient aussi qu'il la traitait de Garce tant pis pour lui la Garce s'enfuit

Il a dit je veux pas rentrer seul , pas ce soir j'ai peut-être vieilli, mais je suis pas prêt pour ce départ

Il branché sa vieille guitare poussé la note jusqu'au hazard toute ses amis la réunis le croyaient déjà au paradis

DANS LES ETOILES

Jattendrai que les mots se retirent a l'extrême le temps fera l'avenir et je danse au milieu d'un désert dépouillée de cet autre univers

Et je rêve des rêve impossible un écran ou ne défile jamais le moindre film Et je rêve des rêve impossible a l'envers d'un caprice le

Je m'en irai te dire dans les étoiles que rien ne peut survivre sans idéal je m'en irai te dire dans les étoiles que ce qu'il reste est bien plus beau tellement plus chaud le seul cadeau dans les étoiles dans les étoiles tues ma vie

J'attendrai mais rien n'est moins facile j'attendrai ce dérangement intime                                             Et je lance des messages sans adresse cet envers que l'impatience caresse

Je m'en irai te dire dans les étoiles que rien ne peut survivre sans idéal je m'en irai te dire dans les étoiles que ce qu'il reste est bien plus beau tellement plus chaud le seul cadeau dans les étoiles dans les étoiles tues ma vie

TENDANCE ADRENALINE

Je veux plonger de haut oh oh tourner en vidéo l'exploit de ce saut oh oh et que chacun admire que le néant m'inspire Je veux plonger de haut oh oh ca peut paraître idiot ca peut paraître idiot

REFRAIN                                        Si la vie se joue ainsi au fond du vide je finis de me mentir Si la vie se joue ainsi je la reconstruis tendance adrenaline

J'ai comme un fardeau oh oh une fissure dans la peau qui me réduit a zéro il faut que je m'obstine l'excitation en prime réduire sans hèroïne l'appréhension du vide ca peut paraître idiot ca peut paraître idiot

REFRAIN                                        Si la vie se joue ainsi au fond du vide je finis de me mentir Si la vie se joue ainsi je la reconstruis tendance adrenaline

J'ROULE PAS

J'ai fait le plein de notre histoire devant ce café trop noir, trop noir je sens le brouillard m'envahir et cette maudite envie de fuir je recalcule ma résistance Faux que je me lève faut que je respire faut que je respire

Mais ta pas le droit de me dire ce que je dois faire ce que je ne fais pas t'as pas le droit

REFRAIN                                         Je roule pas dans le sentimental j'ai pas le coeur dans les étoiles Je roule pas les sentiments en quête d'un idéal

J'ai bien suivi le cours des choses le monde devient soudain petit je pense à toi à lui à d'autres je ne résume que mes envies j'ai toutes ces pensées dans la tête je crois c'est fini, oui c'est fini

Mais ta pas le droit de me dire ce que je dois faire ce que je ne fais pas t'as pas le droit

REFRAIN                                        Je roule pas dans le sentimental j'ai pas le coeur dans les étoiles Je roule pas les sentiments en quête d'un idéal

PHOENIX

Sous les rayons de Phoenix j'ai rangé mes illusions accordé mon héroïsme                                         Et puis laissé tourner le vent            Et puis laissé tourner le temps         le temps

Sur les sillons de Phoenix j'ai posé ma vie devant le coeur d'un rouge électrique                                       Enfin pour écouter le vent               Et puis laisser tourner le temps, le temps

LOVE & LORD

Je n'ai pas eu le temps de me désanchanter dans les sillons de lumière imaginer le blues dans le sang il vivent en chantant

Je n'ai pas eu le temps de tout rassembler dans la clarté d'une vieille chapelle est né un Gospel fort et lent qui prie

Jessus jessus jessu jessu lord is my jessus jessus jessus jessus lord is my faith babe jessus my way

IMPOSSIBLE

Je n'ai pas le souvenir que tout soit impossible Je n'ai pas le souvenir que tout soit également parfait Je n'ai pas le souvenir que tout soit irréversible Je n'ai pas le souvenir que tout ne soit impurement défait

Excuse-moi de dire cela tu cries si fort pour qui pourquoi Excuse-moi de te dire cela mais t'attends quoi

REFRAIN                                        Hey George rien n'est impossible Hay George mais rien ne reviendra Hey George rien n'est impossible Hey George mais pousse-toi, pousse-toi de là

Je n'ai pas le souvenir que tout ne soit que toxique Je n'ai pas le souvenir de ces tendances au noir et au blanc Je n'ai pas le souvenir que la beauté déprime ne vois-tu pas ce que sont devenus tes 20 ans

Excuse-moi de dire cela tu cries si fort pour qui pourquoi Excuse-moi de te dire cela mais t'attends quoi

REFRAIN                                        Hey George rien n'est impossible Hay George mais rien ne reviendra Hey George rien n'est impossible Hey George mais pousse-toi, pousse-toi de là 

3 votes. Moyenne 5.00 sur 5.